MUSIQUE : « BANKRUPT ! »- PHOENIX

2013 sera French Touch ou ne sera pas. Phoenix est de retour après quatre ans d’absence, avec un album, mais aussi avec plusieurs dates estivales. Sur quel pied va-t-on danser cet été ?

 

Daft Punk, Justice et Phoenix reviennent tous cette année avec de nouveaux albums. Et ce n’est probablement pas un hasard. À l’heure où C2C fait ses premiers concerts américains, les porte-étendard de la French Touch (n’oublions pas Air) rappellent qu’ils sont toujours là. Le quatuor versaillais annonce donc son cinquième album, 4 ans après  »Wolfgang Amadeus Phoenix » et dans sa parfaite continuité… ou presque. Entre univers japonisant assumé (la couverture, le premier single,  »Entertainment »…) et parties instrumentales développées, Phoenix raconte dans son disque pourquoi il a justement eu besoin de 4 années pour le façonner.
 
Il est loin le temps de  »United ». 13 ans séparent le premier opus du groupe et sa dernière livraison. Les adorateurs du côté groovy que pouvaient avoir des morceaux comme  »If I Ever Feel Better » devront attendre de voir Phoenix sur scène et espérer que les quatre musiciens fassent un bon dans le passé pour retrouver cette énergie dansante. Ceux qui auraient pris le train en route ne seront pas déroutés par cet album d’une efficacité pop à toute épreuve.
 
Si les morceaux qui composent ce disque ne sont pas confondant d’originalité pour Phoenix, ils le sont pour le reste de la production musicale. Car entre le travail poussé sur le son (Philippe Zdar, de Cassius, aux manettes, devant une table de mixage ayant servi à enregistrer Michael Jackson), la voix de Thomas Mars et les nappes de claviers reconnaissables entre mille, Phoenix affirme une fois de plus son identité. Sans pour autant tomber dans un cliché de lui-même, le groupe prouve encore une fois avec  »Bankrupt ! » que sa patte est inimitable et reste ainsi incontournable.
 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.