Rencontre avec Myriam, pétillante participante d’ « Un dîner presque parfait »

Cette semaine Lyon Femmes est parti à la rencontre de Myriam, une jeune femme de 33 ans pétillante et rayonnante, mère de deux enfants et professeur d’anglais.
Une rencontre sous le signe de la bonne humeur, sur les bords de Saône au Docks 40 !
Début juillet, W9 diffuse une nouvelle semaine « d’un diner presque parfait » avec comme ville de la semaine Lyon. Myriam fait partie des candidats et elle a gentiment accepté de nous parler de son expérience à la télévision et de ses futurs projets sur le petit écran.

Si vous avez regardé l’émission et que son visage ne vous est pas inconnu, c’est que Myriam a déjà participé à deux autres émissions de télévision. Elle a débuté avec « Chéri c’est moi le chef » diffusée sur France 2 en avril 2017, qu’elle a rempoté et « Les 12 coups de midi » diffusée en Mars 2018 sur TF1.

Mais alors pourquoi « un dîner presque parfait » ? A la question, 3 mots pour définir la cuisine Myriam a tout simplement répondu « passion, partage, plaisir ». Tout est dit, l’émission était faite pour elle.

La lyonnaise a candidaté un an avant d’être contactée par la production. Si bien qu’elle nous a avoué avoir été surprise par cet appel. Une surprise d’autant plus grande puisqu’elle a été appelée pour un remplacement. Le tournage se tenant la semaine suivante, Myriam nous confie que l’organisation a été compliquée pour le choix du thème de son repas ainsi que pour les courses.

Jeudi, c’est donc Myriam qui accueillait les convives avec un menu intitulé « Allions baba et les quarante saveurs », un thème alliant ses origines orientales et des saveurs de la capitale gastronomique.

Huit mois après l’enregistrement de l’émission, Myriam a pu se voir sur le petit écran. « Ca me ressemble » voilà les mots qu’elle emploie pour parler du montage et de l’image qu’elle dégage à l’écran.
Qu’en est-il de sa famille et de ses élèves ? La réponse qu’elle nous a donné peu sembler quelque peu étonnante puisqu’elle nous a avoué que sa famille n’a regardé uniquement que le premier épisode de son passage en tant qu’hôte. Quant à ses élèves, elle ne les prévient jamais d’une diffusion, mais pour ceux qui ont pu l’apercevoir à l’écran, les retours étaient positifs.

Passer à la télévision est directement synonyme d’exposition aux critiques, Myriam n’a d’ailleurs pas fait exception à la règle et a pu en avoir un bref aperçu avec quelques messages négatifs sur les réseaux sociaux. Elle ne s’est pas attardée sur les retours négatifs en nous affirmant ne pas prêter attention à ce qu’il se disait.

Après une participation à 3 émissions de télévision, une question nous est naturellement venue, Myriam a-t-elle d’autres projets d’émission ? Grande passionnée d’aventures et de voyages, la jeune femme qui a d’ailleurs habité 5 ans aux Etats-Unis, nous a fièrement livré qu’elle était déterminée à participer à « Pékin express », une émission qui se veut, rappelons le, dure au niveau physique et mental. C’est pour cela que sa candidature envoyée, il y a deux semaines, n’a pas été jointe avec celle d’un membre de sa famille nous explique-t-elle. Ce qui l’attire dans ce genre d’émission, c’est l’expérience et comme toute sportive qui se respecte le gain et la victoire.

Bientôt un an que le tournage de l’émission est terminé, et la bonne entente entre les candidats demeure dans la vie quotidienne puisqu’ils sont toujours en contact et se voient régulièrement.

Myriam a finalement généreusement partagé avec nous un conseil pour celle qui voudrait participer à une émission de télévision comme « un diner presque parfait », « il faut tenter, se lancer et n’oubliez pas que le naturel paye toujours ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.