Les ragots occupent plus de 50 minutes de nos conversations quotidiennes

Voici ce qu’a révélé une étude réalisée par des chercheurs de l’université de Californie ayant étudié … nos ragots.
Leurs recherches ont révélé que les commérages occuperaient en moyenne 52 minutes de notre temps de parole quotidien.

400 conversations de personnes ont été analysées scrupuleusement pendant 5 jours. Le constat révèle que les ragots peuvent être séparés en trois catégories distinctes : les neutres, les positifs et les malveillants.

En règle générale, les plus jeunes utilisent ceux dits “négatifs”, contrairement aux personnes plus matures.
Les « neutres », quant à eux sont le plus couramment utilisés dans les conversations de personnes aux revenus plus aisés et tout particulièrement chez les femmes.
Il ressort également de cette étude que sur les 52 minutes, 75% de ce temps serait réservé aux ragots dits neutres, 15% aux négatifs et 10% aux positifs.

Finalement, la conclusion met en lumière que les ragots ont leur utilité dans la vie quotidienne. Vous vous demandez peut-être pourquoi ? Et bien la réponse est simple : ils permettent la sociabilisation.
Les rumeurs, souvent perçues comme « néfastes » agissent sur l’entretien de notre réseau de connaissances !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.